L'Empereur, fils du Ciel

Publié le par Jurek

(Dans l'ancienne Chine, l'empereur était consideré comme le « fils du ciel », qui administre les tâches sur terre à la place d'une autorité céléste. Afin de montrer son respect au ciel, les cérémonies de sacrifice au ciel sont donc  très importantes pour l'empereur.)




La Salle de la Prière pour de Bonnes Moissons (Qiniandian)

La Salle a été construite en 1 420, est la plus importante construction de ce temple.

A l’origine, ces trois toitures étaient du haut en bas de différentes couleurs: bleu, jaune et vert, évoquant respectivement le ciel, l’empereur et le peuple.

La charpente de cette salle est soutenue par 28 colonnes en bois. La première couronne en compte 12 qui représentent les 12 mois de l’année; la seconde couronne de 12, les 12 heures doubles du jour. Elles entourent les 4 colonnes du centre qui symbolisent les quatre saisons de l’année.
Le 8e jour de premier mois lunaire de chaque année, l’empereur, avec une prière écrite, venait implorer le ciel pour obtenir soleil ou pluie. D’importantes réunions de hauts dignitaires s’y déroulaient.


L’Autel du Ciel :

C'est un tertre circulaire composé de trois plates-formes de marbres blanc, délimité par 360 balustrades représentant les 360° du cercle céleste.
Le dessin du tertre utilise les « chiffres du ciel », 1,3,5,7 et 9; La terrasse supérieure a un diamètre de 9 « zhang », celle du milieu 15 et la plus basse 21; la somme de ces nombres donne 45 soit 9x5 qui est « le nombre suprême du 9 et du 5 ».
La terrasse du haut comprend en son centre la « pierre du cœur du ciel » sur laquelle on plaçait l’autel du dieu durant les cérémonies; elle est entourée de cercles concentriques de dalles, 9 dans le premier cercle, 18 dans le deuxième, 21 dans le troisième, jusqu’au 9° cercle avec 81 dalles.
Les deux autres terrasses ont aussi chacune 9 cercles, ce qui donne 3402 dalles de marbre. Chaque terrasse est séparée de la suivante par quatre volées de 9 marches …

Publié dans 12chinois

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article