Le train pour Lhassa

Publié le par Jurek


Alexandra David Néel a vécu cent ans et elle a consacré l'essentiel de sa vie à voyager en Chine. Sa progresion vers le Tibet et son séjour ont fait date. Elle s'y était rendue bien que femme déguisée en lama et accompagné d'un jeune homme qui sera par la suite considérer comme son fils moral. Plus tôt, en 1845, ce fut le Père Huc qui au prix de grandes difficultés parveint à rencontrer le Dalaï Lama malgré les embûches que lui dressait l'ambassadeur de Chine à Lhassa.

Et voilà, aujourd'hui, vous prenez votre billet dans une agence de voyage et après avoir boucler un maigre bagage vous montez dans un taxi, puis un avion, de nouveau un taxi puis enfin un train. Au bout de deux ou trois jours, vous voilà installé au McDo-Lhassa avec un coca, un bigmac et une glace pendant que quelques chômeurs tibétains vous jouent le spectacle des lamas du siècle passé. De retour, vous montrez vos photos à vos amis. Même Alexandra n'a pas fait d'aussi belles photos! Dieu était mort au siècle dernier. Mais cette fois-ci, c'est l'Au Delà qui a cessé d'exister. Sacré Mondialisation!

Publié dans 12chinois

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article